Tel

+123-456-7890

E-mail

mail@domain.com

Horaires d'ouverture

Mon - Fri: 7AM - 7PM


Le Turnix d’Andalousie, est une espèce sédentaire et endémique de la Méditerranée occidentale et représente l’une des populations les plus rares et les plus menacées à l’échelle mondiale. Il est signalé comme devenue rare dans son aire de répartition par BirdLife International et figure sur la liste européenne des oiseaux en danger.

Autrefois abondante au Maroc, cette espèce a été considérée dans les années 90 comme étant éteinte du pays, à cause des effets combinés de la dégradation de ses habitats et de la chasse abusive (peut être confondu avec la caille des blés). Il a été donc, décidé de la supprimer de la liste des espèces protégées par la législation nationale, en l’occurrence la liste fixée par l’arrêté annuel portant ouverture, clôture et réglementation spéciale de la chasse pour chaque saison.

A partir de l’année 2000, l’espèce a été retrouvée dans l’arrière-pays de Sidi Moussa-Oualidia et sa présence a été confirmée par des observations récentes d’individus en 2009, particulièrement dans la région de Sidi El Abed au sud de Jorf Lasfar, lors des campagnes de prospections effectuées par des chercheurs marocains et étrangers.

Cette récente et importante redécouverte du Turnix d’Andalousie dans notre pays voire même dans toute la région méditerranéenne, a fait réagir en urgence les scientifiques, les ONG nationales et Internationales et l’administration marocaine pour produire un Plan d’Action National en vue d’assurer la conservation de cette espèce patrimoniale et de ses habitats dans les zones de présence potentielles et restaurer son statut d’espèce protégée au niveau national (voir la Proposition d’inscription du Turnix d’Andalousie (Turnix sylvaticus) sur la liste des espèces protégées dans le prochain arrêté annuel de la chasse (2012-2013) préparée par le Pr. Abdeljebbar QNINBA, chercheur à l’Institut Scientifique de Rabat et membre du GREPOM).

Malheureusement, cette bonne nouvelle qui a ravi tous les naturalistes, scientifiques et professionnels s’intéressant à la biodiversité n’a pas pu être pleinement savourée en découvrant, peu après, qu’une grande partie de la région de l’Oued Raregh située à l’arrière-pays d’EL Oulalidia et offre des habitats naturels au Turnix notamment une large brousse de Doum (Chamaerops humilis) sera traversée par un tronçon d’autoroute qui reliera El-Jadida à Safi, et dont les travaux sont déjà lancés.

Informée de la présence de cet oiseaux patrimonial rare, l’ADM soucieuse de la protection de l’environnement et le développement durable dans l’entreprise de ses travaux s’est tout de suite mobilisée en s’impliquant dans un projet de Mise en place et suivi des mesures d’atténuation et de compensation des effets de l’autoroute El jadida- Safi sur l’habitat du Turnix d’Andalousie (Turnix sylvaticus) financé par L’ADM (la Société des Autoroutes du Maroc) et exécuté par SEO/BirdLife et le HCEFLCD (Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification) a vu le jour et a débouché sur une convention tripartite. Pour se faire, 3 mesures ont été accordées :

  1. Etude de l’état initial, suivi de la population du Turnix d’Andalousie et sensibilisation du public;
  2. Extension de l’habitat hivernal ;
  3. Elevage en captivité à travers la constitution d’un stock de géniteurs issus de la population sauvage en vue d’une éventuelle réintroduction/réhabilitation de l’espèce au Maroc.

GREPOM est à présent affilié à BirdLife International et il est de ce fait responsable de la coordination des actions qui incombent à SEO/BirdLife.

Articles recommandés