Le Président et le Directeur Exécutif du GREPOM rencontrent le Prince Albert II de Monaco au Parc National de Souss-Massa

Agadir 2014

Le 07 mars 2014 le GREPOM BirdLife Maroc a été honoré par la visite du Prince Albert II de Monaco au Parc National de Souss-Massa.  Sur les lieux où l’on peut observer l’ibis chauve dans son milieu naturel le prince, accompagné par les membres de la fondation, est venu se rendre compte des avancées du programme de conservation. A son accueil se trouvaient M. Mohamed DAKKI et M. Imad CHERKAOUI, respectivement le Président et le Directeur Exécutif de GREPOM.

Créateur de la Fondation Prince Albert II de Monaco, qui porte son nom, le Prince a toujours été un fervent militant pour la sauvegarde de l’environnement et des espèces menacées. L’Ibis chauve, espèce classée en danger critique d’extinction par l’IUCN et dont la seule population mondiale sauvage viable existe dans la région d’Agadir au Maroc n’a pas laissé indifférent la fondation qui inquiète du sort de l’oiseau a vite fait de s’impliquer et devenir un partenaire clé du Programme de Conservation mené par BirdLife International en étroite collaboration avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.

Imad & Prince AIIM

En présence du Directeur du Parc National de Souss-Massa, Mohammed EL BEKKAY, ainsi que de M. Jorge ORUETA de SEO/BirdLife, représentant espagnol de BirdLife International, le directeur exécutif, M. I. CHERKAOUI a présenté à son Altesse le programme de conservation de l’Ibis, les résultats et les perspectives tout en soulignant l’important soutien de la fondation à ce projet. Après quoi le président M. M. DAKKI a offert au Prince un trophée en souvenir de sa visite ainsi qu’un jeu de produits du GREPOM.

Panneau Projet Ibis

Le Prince Albert II de Monaco a félicité GREPOM/BirdLife Maroc, SEO/BirdLife ainsi que tous ceux qui sont impliqué dans le projet  pour leurs efforts continus et les résultats obtenus. En effet, la dernière saison de reproduction  celle de l’année 2013 a été une année généreuse puisque pas moins de  113 poussins ont réussi leur envol.

Saluons au passage les hommes de terrains, les précieux observateurs pour leur travail au quotidien et leur dévouement pour la bonne marche des actions de conservation de l’Ibis chauve, oiseau patrimonial et emblématique du pays.

 

Ibis Chauve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *