Tel

+123-456-7890

E-mail

mail@domain.com

Horaires d'ouverture

Mon - Fri: 7AM - 7PM

 

01
Gazelle dama mhorr

Le Groupe de REcherche pour la Protection des Oiseaux au Maroc (GREPOM), en tant que membre du Comité National UICN-Maroc, a été invité par le point focal marocain, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), à assister à l’opération de lâcher d’un certain nombre d’individus de la Gazelle de Mhorr, sous espèce de la Gazelle dama, Gazella dama mhorr.

La Gazelle de Mhorr (ou Gazelle mhorr) est éteinte du Maroc à l’état sauvage. De 1971 à 1975, 19 individus avaient été transportés dans un parc à Almeria en Espagne d’où des sujets avaient été envoyés à des zoos dont celui de Munich.

02
Portrait de la Gazelle Dama Mhorr

En 1992, 2 femelles d’Almeria ainsi que 2 mâles et 1 femelle de Munich ont été ramenés au Maroc au niveau de la Réserve de Rmila près de Marrakech.

En 2008, après création de la Réserve d’acclimatation dans la région de Safia (extrême sud marocain), 16 animaux (7 mâles et 9 femelles) ont été transportés vers cet enclos. Plus tard, des Addax et des Autruches ont été également envoyés à Safia pour acclimatation.

03
Marquage et pose de collier émetteur sur une Gazelle mhorr

Rappelons que cette Réserve de Safia est co-gérée par le HCEFLCD, d’une part, et l’Association Nature-Initiative de Dakhal (ANI), de l’autre. Cette dernière est assistée par un partenaire espagnol, l’association CBD-Habitat.

Après l’augmentation des effectifs de la Gazelle mhorr (41 animaux), il était opportun d’en libérer quelques uns dans la nature dans le cadre du projet de réhabilitation de la grande faune dans les provinces du sud.

L’opération de lâcher de gazelles mhorr a été programmée pour le 22 mai 2015 à l’occasion de la célébration à Dakhla par le Haut Commissariat de la Journée Internationale de la Diversité Biologique qui a eu lieu le 21 mai 2015 dans la salle de conférence de la Wilaya.

04
Lâcher d’une gazelle mhorr avec marquage et collier (voir médaillon)

Rappelons que le GREPOM, représenté lors de cet évènement par Mr Abdeljebbar QNINBA, est lié à l’ANI par une Convention de Coopération.

Durant les journées du 18 et du 19 mai, Mr Qninba est resté sur place au niveau de la réserve de Safia près de laquelle un camp de terrain avait été installé par l’équipe de terrain de l’ANI ; et des observations naturalistes, essentiellement, ornithologiques ont pu être réalisées. Certaines sont originales : Gazelles dorcas sauvages au nord-est de la réserve, Tourterelle masquée (5ième observation de l’espèce pour le Maroc), flux important de migrateurs tardifs…

compo
De haut en bas et de gauche à droite: Tourterelle masquée, Alouette Clot-Bey, Sirli du désert et Goéland du Cap

 

Avant de revenir sur Dakhla dans le but de participer à la Célébration de la Journée Internationale sur la Diversité Biologique, une visite a été organisée par l’ANI au bénéfice de Mr A. Qninba au village de pêcheurs de Mhiriz ; ce qui a permis de réaliser d’intéressantes observations ornithologiques : gros passage de plusieurs espèces de Sternes et Guifette, et surtout la présence de deux individus d’une espèce afro-tropicale considérée comme accidentelle au Maroc : le Goéland du Cap.

Extraits du rapport de mission rédigé par M. Abdeljebbar QNINBA

Articles recommandés