Commémoration de la JMZH à Tanger et Mise en liberté de vautours fauves à Jbel Moussa

Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, en partenariat avec le GREPOM/BirdLife Maroc et la GIZ, ont  célébré la Journée Mondiale des Zones Humides, qui a eu lieu cette année le 7 février à Tanger.

Le Maroc célèbre la Journée Mondiale des zones humides depuis son instauration par le bureau de la convention de Ramsar. La thématique retenue pour l’édition 2017 de cette journée s’intitule « des zones humides pour la prévention des catastrophes naturelles ».

La journée a été ouverte par le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, Dr. Abdeladim Lhafi. Dans son intervention, il a en particulier rappelé que plus de 90% des catastrophes naturelles sont dues à l’excès ou la raréfaction de l’eau et que les zones humides peuvent jouer un rôle d’amortisseur de ces évènements extrêmes.

Cette session d’ouverture a été suivie par la signature de conventions de partenariat entre le  HCEFLCD et ses partenaires. Le GREPOM/Birdlife Maroc, déjà lié au Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification par la convention d’Ifrane (04 février 2014) s’est engagé dans une convention sur le suivi scientifique de la population de la Grande Outarde dans la région de Tanger-Tetouan.

tanger1

La session de présentations techniques, animée par Mme Hayat Mesbah, Chef du Service de Biodiversité au HCEFLCD, a porté sur des thèmes de conservation de zones humides :
•  Stratégie Nationale pour les Zones Humides 2015-2024 (présentée par M. Zouhair Amhaouch)
•  Plan d’action de conservation de la grande outarde (présenté par : Pr Abdeljabar Qninba
•  Plan d’aménagement de la marais de Smir ( Institut scientifique de Rabat, Conservatoire du Littoral).
•  Concept des villes Ramsar (WWF)
•  Valorisation des Zones humides par le tourisme durable (GIZ- Projet tourisme durable dans les espaces naturels).
•  Valorisation des zones humides par le tourisme ornithologique : Expérience de l’Andalousie (Parc National de Donana).

Lors de cette session, le GREPOM a présenté, via un poster, ses réalisations dans le cadre de la mise en œuvre de la convention qu’il a signée en 2014 avec le HCEFLCD, ainsi que le plan d’action pour les années 2017-18.
En marge de cet évènement, une opération de lâcher de Vautours fauves a été effectuée dans le SIBE de Jbel Moussa. Elle a été chapeautée par le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification et les Gouverneurs des provinces de Fahs Anjra et de Fnideq.

A cette occasion, une convention a été signée entre la Direction Régionale des Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification du Rif (DREFLCD), le GREPOM/BirdLife Maroc) et l’association Barbary Macaque Conservation du Rif (BMC-Rif). Elle formalise un engagement pour le suivi post-lâcher de ces vautours (et d’autres espèces de Rapaces qui donnent à ce SIBE son intérêt international). Le Président du GREPOM/BirdLife Maroc, Pr. Mohamed Dakki, a présenté ensuite la technique de suivi des vautours et les membres du GREPOM, Rachid El Khamlichi et Mohamed Amezian, qui assureront ce suivi, tout en rappelant que cette équipe opère depuis longtemps dans ce SIBE.
Il est à rappeler que les vautours objets de cette opération proviennent du parc zoologique national, où ils étaient sous contrôle vétérinaire continu, et que l’opération de transport et de lâcher a été supervisée par le directeur technique de ce parc, Dr. Salhi. Les vautours ont été marqués par des marques alaires munies de puces détectables par radiofréquence, portant le nom GREPOM/BirdLife Maroc, offertes par l’IUCN Med. L’opération de marquage a été assurée par les deux membres du GREPOM chargés du suivi, en présence du directeur technique du parc zoologique et du président du GREPOM.
L’équipe de suivi a reçu à cette occasion des paires de jumelles offertes par la Coopération allemande au Maroc (GIZ).

tanger2

Partager :