Projet de captures accessoires ‘’Bycatch  » : Témoignages de pêcheurs dans la méditerranée

med bycatch

Par Naima Crotti
« Je m’appelle Belhaj. J’habite au Maroc. J’ai 42 ans et je suis pêcheur depuis 18 ans. »

Être pêcheur. Prendre soin de la nature.

© BirdLife Europe and Central Asia

«Depuis que je suis gamin, j’ai toujours été fasciné par la mer, c’est pourquoi j’ai choisi de devenir pêcheur. Bien sûr, c’est un travail qui nécessite beaucoup de patience, mais parfois, lorsque vous êtes en mer, vous pouvez avoir une compagnie inattendue, comme les tortues. Ça me fait toujours plaisir.

Malheureusement, parfois d’autres animaux sont pris dans nos filets de pêche. Cela peut prendre un certain temps, mais il est important pour moi de les remettre à l’eau, de les sauver.

Pourquoi? Parce que nous devons protéger la biodiversité marine. Sinon, nous créerons un déséquilibre. Avec le changement climatique et la pollution, les activités humaines endommagent déjà la vie marine, nous faisons donc de notre mieux pour respecter la mer et la nature en général.

Je souhaite que nous puissions trouver une solution pour éviter les prises accessoires – attraper involontairement d’autres animaux. Surtout avec les espèces menacées. C’est terrible pour les animaux qui se font prendre, mais aussi pour nous les pêcheurs, car ils endommagent nos engins de pêche. Les grands dauphins sont particulièrement nocifs pour nos filets.

Et c’est ce que j’attends si nous collaborons avec le projet Med Bycatch: des solutions pour aider la biodiversité marine, mais aussi les pêcheurs. »

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *