La grande Outarde Otis tarda retient l’attention de IUCN- Med

Le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN-Med) a initié le projet intitulé « Elaboration et mise en œuvre de plans d’action d’espèces dans les pays méditerranéens : amélioration de la capacité de gestion pour la conservation d’espèces menacées au Maghreb » par une réunion de démarrage tenue à Alger le 12 juin 2012. Ont assisté à cette réunion les représentants, dans chaque pays du Maghreb, de l’autorité de gestion de la Flore et de la Faune et d’une autorité scientifique.

uicn_med_res

 

Monsieur Abdeljebbar QNINBA contacté en tant que scientifique par l’UICN-Med sur recommandation du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), s’est présenté aussi en tant que représentant du GREPOM. Il représente, aussi, l’organe consultatif de l’UICN en matière d’élaboration de listes rouges et de plans d’action relatifs aux oiseaux.

Lors de cette réunion, une méthodologie et les critères pour sélectionner les espèces potentielles de faune et de flore prioritaires dans le cadre du présent projet ont été discutés et adoptés.

Des ateliers de formation sur la « Planification Stratégique pour la Conservation des Espèces » dans les trois pays du Maghreb ont eu lieu afin d’améliorer les capacités nationales lors de l’élaboration de plans d’action d’espèces menacées ; au Maroc, cet atelier s’est déroulé  à Marrakech entre le 08 et le 12 avril 2013 en partenariat avec les services central et régional du HCEFLCD.

Il est prévu d’organiser en 2014 des ateliers pour l’élaboration de plans d’action nationaux pour les espèces sélectionnées pour chaque pays (dans le cas du Maroc, c’est la Grande Outarde Otis tarda qui a été choisie) et d’un plan d’action régional pour une espèce commune aux trois pays, la Gazelle de Cuvier Gazella cuvieri.

outarde_carlos palcin

De ce fait, Monsieur A. QNINBA a été désigné pour :

– rédiger un document sur l’état des lieux des connaissances sur la Grande Outarde au Maroc,

– proposer une liste provisoire des intervenants,

– présenter un exposé sur la situation de la Grande Outarde du Maroc lors de la tenue de l’atelier d’élaboration du plan d’action relative à cette espèce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *