Passage exceptionnel des vautours à travers le Détroit de Gibraltar

Passage extraordinaire des Vautours fauves (Gyps fulvus) à travers le Detroit de Gibraltar vers le Maroc.

Après l’amélioration du mauvais temps qui dominait le Détroit de Gibraltar, et a limité la migration des vautours, le grand passage migratoire a finalement été déclenché le 04 novembre avec le passage d’un grand nombre d’individus vers le Maroc et en suite vers leurs zones d’hivernage dans l’Afrique subsaharienne.

L’équipe de l’unité régionale de Tanger-Tétouan de GREPOM a été au rendez-vous. Le passage migratoire a commencé avec l’arrivée à Jbel Moussa des premiers individus de Vautours fauves vers midi et a continué jusqu’à 16h40.

Le nombre total des Vautours fauves recensés durant cette journée a été de 3512 individus, qui est plus ou le même nombre enregistré en l’automne 2015 (3500 individus).

Vautours fauves (Gyps fulvus).
Vautours fauves (Gyps fulvus) à leurs arrivés à Jbel Moussa, au nord du Maroc.

L’équipe a aussi observé le passage d’un Vautour moine (Aegypius monachus), un Vautour de Rüppell (Gyps rueppelli), un Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), autres rapaces comme l’Aigle botté (Hieraaetus pennatus) et le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus), ainsi que des Cigognes noires (Ciconia nigra).

Vautour moine (Aegypius monachus).
Vautour percnoptère (Neophron percnopterus).

Ce recensement s’inscrit dans le cadre de suivi de la migration des rapaces à travers le Détroit de Gibraltar du projet intitulé « Maintien et amélioration des pratiques pastorales traditionnelles pour la conservation des vautours et leurs habitats dans la zone protégée de Jbel Moussa » mis en œuvre par le GREPOM/BirdLife Maroc et financé par le CEPF avec le soutien de Département des Eaux et Forêts (DEF) aussi bien au niveau central que régional.

Nous tenons à remercier aussi le groupe ‘Aves del Estrecho’ pour leur coordination en temps réel avec l’équipe de GREPOM de la migration des rapaces à travers le Détroit de Gibraltar.  

Photos : Rachid El Khamlichi, coordonnateur de l’Unité régionale de GREPOM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *